“Mesures exceptionnelles en faveur du pouvoir d’achat” : entre consternation et colère noire

27
74
Ce que ne doit pas être le dialogue social

Vos élus CFE-CGC, réunis avec ceux d’autres organisations, hier à Paris, pour une prétendue négociations de mesures destinées à maintenir autant que possible le pouvoir d’achat des salariés, sont encore sous le choc.

Passons sur l’aspect “négociation” puisqu’il n’y en eut aucune : la copie était prête, le powerpoint bien ficelé, visiblement conçu dès l’été dernier, comme nous avons pu le détecter grâce à une erreur de mise à jour. Bref, la représentation pouvait commencer avec trois membres de la direction que l’on pressentait, dès avant même les échanges, plutôt gênés de la mission qui leur était impartie. Ce ne sont, comme nous le leur avons rappelé, que les porte-parole d’un direction vorace, juste des employés, employées en l’occurrence, auxquelles incombe la difficile mission de maintenir autant que possible un semblant de  dialogue social.

Après les échanges convenus, les interventions diverses à propos et hors de propos, voilà que nos trois malheureuses se voient contraintes d’abattre leurs cartes et le moins qu’on puisse dire c’est qu’elles n’avaient pas la main heureuse. Persuadés que les mesures concernant un contribution très conditionnelle aux trajets domicile-travail ne constituaient que les amuse-bouche, nous attendions avec appétit le plat de consistance. Au moins une entrée roborative, une mesure en rapport direct avec l’objet de la réunion. Mais rien ou presque, juste des miettes.

Il est sinon interdit du moins déconseillé de communiquer sur le contenu des échanges avant la finalisation d’une négociation mais nous le ferons néanmoins pour deux solides raisons. D’une part, il n’y a pour nous aucune négociation pour l’instant et d’autre part le contenu de nos échanges d’hier a déjà largement fuité sur les réseaux sociaux, ce qui est parfaitement compréhensible : il est des indignations difficiles à réprimer.

Allons droit au but. Pour les cadres bénéficiant d’un véhicule de fonction ou d’une indemnité ou d’un quelconque remboursement de leurs frais la seule mesure concrète annoncée dans le cadre du maintien du pouvoir d’achat se résume à une augmentation d’un euro sur le ticket-restaurant (60 centimes offerts par la direction). Allez, mentionnons aussi la valorisation possible de deux jours RTT. C’est tout. Inflation à 6% (officiellement) rien pour cette année, en attendant une année 2023 pire encore ? Connais pas. Effondrement du pouvoir d’achat des salariés ? Connais pas non plus. Les cadres, éternels dindons de toutes les mauvaises farces, ne bénéficieront donc d’aucun autre geste de soutien à leur pouvoir d’achat. Il reste à souhaiter qu’ils disposent d’une solide épargne dans laquelle piocher si besoin.

Pour les non cadres et en fait tous ceux ne disposant, ni d’un véhicule de fonction, ni d’un forfait-auto, ni d’un accès transport en commun, une prime carburant de 200 euros à l’année viendra améliorer l’ordinaire. Par ailleurs, la contribution à un abonnement de transport en commun passera de 50% à 70%.

Voilà, incroyable mais vrai mais nous avons fait le tour de la question. La direction persiste et signe, absolument sourde à nos alertes et observations. Pourtant, il lui suffirait de consacrer quelques heures à remonter le fil de nos publications pour constater que tout a été dit, annoncé et anticipé. Nous confirmons aujourd’hui, compte tenu de son attitude, ne rien pressentir de fameux pour les mois et l’année à venir. Quel but poursuit-elle réellement ? La question commence, ici et là, à se poser avec insistance.

Quant aux négociations annuelle obligatoires en cours, elles s’annoncent pire encore, tout au moins pour les cadres… Nous y reviendrons.

27 COMMENTS

  1. Quand je vois ça, ça en dit long sur la
    Gestion de l’humain chez Adecco

    N’attendant plus rien de ses charognards
    Cela va consolider ma position

    Bon courage

  2. Vu le manque de courage de nos DA, il ne se passera absolument rien et ça continuera comme ça pendant des années
    D’ailleurs notre DA nous a demandé de nous consulter en équipe pour remplir l’enquête PEAKON… donc au final zéro confidentialité et au premier mot de travers il nous fera vivre l’enfer!
    En discutant de ça avec d’autres collègues, c’est monnaie courante
    Il y a un vrai problème de fond chez ADECCO et peut importe les secteurs géographiques

  3. Ils se moquent..c’est pas possible !! Une vraie honte…et après cela la direction et les DZ auront à gérer des demissions de managers agence en veux tu en voilà !!
    Parce qu’en plus de salaires minables la QVT commence à ne plus être là !!
    Misère misère…

  4. C’est ce que nous appelons du grand FOUTAGE de Gueule clairement
    et on va nous dire que suite à la nouvelle mouture des budgets on atteint plus facilement les budgets mais oui bien sur, moi j’attends la prime sur la valeur clairement et une augmentation en lien avec l’inflation, je suis DA et clairement à date j’ai remonté à mon DZ et ma rh tous les points évoqués, et tous les DA ne sont pas des dégonflés clairement ! 🙂

    • Peut être pas tous les DA mais la grande majorité je confirme que se sont des lèches culs comme pas possible

  5. Il parait que chez RANDSTAD la direction a annoncé une augmentation générale sans que les négociations ont commencé. Pauvre de nous !

  6. quelle erreur !!!! quelle occasion manquée !!!

    avoir un tel mépris pour les responsables de sites , les managers et l’encadrement , c’est honteux.
    Pour parodier une expression connue , le manager adecco est taillable et corvéable à merci

    …… sauf que là , nous attendions vraiment…. mais vraiment un geste fort de notre entreprise une bouée de sauvetage en salaire
    Depuis des années nous voyons notre rémunération partir en fumée , on croule sous les reportings qui ne servent a rien , on porte nos equipes agences a bout de bras ,on aplique des stratégies débiles qui changent tout le temps ….
    y en a MARRE de ce mépris des managers ,
    ils veulent mettre la boite dans le mur ou quoi ? ???
    une mesure d urgence pour le pouvoir d achat à 60 centimes , FOUTAGE DE GUEULE

    honte a ces gens là !!!!!

  7. Affligeant!! Adecco veut gagner en part de marché sans motiver les troupes? À rire!! Ne nous demandez pas de faire plus pour gagner moins!!! Chaque année le pouvoir d’achat diminue pour les salariés !!! RSE, bienveillance, qvt, équité… des mots, toujours des mots … mais une réalité bien moins belle!
    Je suis venu vous dire que je m’en vais ( très bientôt!)

  8. On attend avec impatience les budgets pour 2023 et en ce qui nous concerne, en fonction on foutra plus rien
    De toute façon nos primes on les aura pas alors pourquoi se crever le cul?
    Pour des actionnaires ?
    Quitte a rien gagner, autant faire le stricte minimum !
    Et là on va bien rigoler

  9. Ils vivent dans une grotte ou quoi ?
    Des départs à gogos voilà ce que ça va donner leur connerie
    Aucune attractivité pour de futurs collaborateurs
    Des managers qui gèreront du turnover
    Des PDM de m ….
    Plus du tout de variable
    À s’entêter sur ce type de discours ils vont y perdre
    Moi le premier
    On marche sur la tête

    Pas de problème les gars, CRIT nous attend 😜

  10. OK ils nous prennent officiellement pour des co**.
    Mais maintenant on fait quoi ?
    Vous faites quoi ?
    Vous vous laissés ridiculiser à chaque réunion ?
    Vous vous laissés faire sans rien dire ?
    Ou alors on entame ENFIN un vrai mouvement avec des actions cibles comme certaines ont été proposées (grève du reporting, absences aux réunions…).
    Des sociétés avec des IRP faibles (Decathlon, Leroy Merlin et Groupama) ont obtenus des résultats avec des actions fortes sur 2022.
    A quand chez Adecco ?
    Le changement c’est maintenant pas dans 1 mois.

    • Un peu facile de dire que nous laissons faire. Je t’invite à demander à un élu de ton choix comment s’est passée la dernière réunion.
      Les grèves nous avons essayé… Taux de participation tristounet. La grève classique est-elle la bonne solution ? Seule l’entreprise en bénéficie : des centaines d’heures de grève à ne pas rémunérer et le travail attend les grévistes dès le lendemain puisqu’ils doivent rattraper ce qu’ils n’ont pas fait.
      Nous n’avons pas le droit d’appeler à une grève perlée ou à des ralentissements volontaires d’activité, ni à des débrayages “sauvages”.
      En revanche, chacun sait ce qu’est Goéland. Chaque agence a beaucoup de pouvoir avec Goéland, bien plus qu’elle ne l’imagine. Tu vois ce que je veux dire ?
      Pas impossible que nous appelions prochainement à une semaine de la zénitude et de la qualité de vie au travail… Tu suivras ?

  11. Ne vous leurrez pas. L’entreprise n’en a rien à faire des départs des collègues, au contraire, ça l’arrange. Il vaut mieux remplacer un salarié râleur par un jeune candidat qui fera le travail (même si moins bien fait) sans broncher. Les anciens le savent bien et ceux qui décident de rester se taisent et font avec

    • Avec tous ces changements de rem, je me suis aperçu que notre agence progressait pendant que notre salaire se maintenait voir diminuait. Je me suis plaint et tout ce que j’ai gagné c’est un budget plus important à réaliser pour espérer le même salaire l’année d’après. Une société qui a quelque chose à faire de ses collaborateurs n’agit pas comme cela. En effet, elle se fiche que vous partiez, un(e) petit(e) jeune qu’elle exploitera pour un salaire de misère et qui fermera sa bouche en toute circonstance vous remplacera. C’est bien évidement du court terme, car quelques années après, je sais que notre ancienne agence n’a plus les résultats que nous avions.

  12. J’espère que c’est un gag ? Sur que la direction va revenir en disant “allez on déconnait maintenant on va vous donner les mesures pour le pouvoir d’achat”
    Chez Ranstad 3% d’augmentation générale pour tous y compris les cadres. Chez MPW ça devrait être la même chose
    Quels blagueuse cette direction ! Ils peuvent pas être sérieux 2 minutes

  13. Clairement, je pense que nous pouvons déclencher des entretiens avec les RH sur:
    1 quelles positions va avoir l’entreprise sur les budgets 2023 ?
    2 quelles augmentations aurons nous ?
    si rien n’est cohérent, demande de départ de l’entreprise, avec rupture conventionnelle et levée de la clause ! sinon c prudhommes on trouve toujours un moyen
    je pense que si tout le monde fait ça à un moment donné ça peut bouger, enfin j’espère
    et répondre bien sur à l’enquète PEAKON en étant réaliste !

  14. FRANCHEMENT il serait bien que notre DRH communique ! aucun son aucune image
    à moins qu’elle nous communique sa date de départ !

  15. Mais avec tout ca, la direction garde son humour : “Engagez vous pour les banques alimentaires” …. euh de quel côté du chariot de courses??? c’est pas dit dans le mail …
    Et j’ai pas bien compris… c’est pour redistribuer aux collègues ?

    Vous pourrez m’expliquer ?

  16. Attendez de voir les nouveaux budget et la fin de vos primes ( pour ceux qui en voyait encore la couleur) et ça va vous faire tout drôle de vous dire que vos intérimaires gagnent plus que vous!!
    Arrêtez de vous plaindre et ayez le courage de postuler ailleurs !
    Ils ne vont pas chialer parce que vous partez, vous serez remplacer et ainsi de suite!

  17. je change de sujet mais moi ça me gave de voir des bateaux INTERACTION, RANDSTAD au départ de la ROUTE DU RHUM, à notre niveau, je pose la question, c’est QUOI NOTRE ADN MAINTENANT et c’est QUOI NOTRE IDENTITE, ce n’est pas ROLLAND GARROS qui va faire la diff, nous sommes dans une compétition de tous les jours et aujourdhui le constat est que dans chaque région, nous avons aucune identité de marque EMPLOYEUR et de REFERENCE
    A QUAND UN VECTEUR DE COMMUNICATION QUI REGROUPE TOUT LE MONDE !
    le budget bateau à l’année est de 1,5 millions d’euros avec une équipe de 15 personnes derrières pour infos, si ça interesse le groupe de relancer cette identité que nous avons connu et qui est TOP, elle peut être complémentaire avec quelque chose qui soit entre la “terre et la mer” et qui regroupe toutes les agences, je sais pas moi, les gens à la direction et au marketing, ils sont payés combien pour réfléchir sur les valeurs du groupe ?! heinnnnnnn

  18. ADECCO c’est devenu tellement bas de gamme…
    Même mes amis quand je leur dit pour qui je travaille avec mon diplôme Master, ils me demandent pourquoi ce choix? …
    Aujourd’hui j’ai honte de dire pour qui je travaille tellement ça fait cheap.
    Hâte de trouver un super poste en CDI et d’arrêter le cumul de cdd à 1400 net!!
    Un conseil, vous voulez une augmentation de salaire ? BARREZ-VOUS !

  19. La grêve ne sert pas à grand chose, trop de disparités sur le territoire, des difficultés pour s’organiser et surtout se regrouper à un endroit donné.
    En revanche au MO nous pourrions avoir un réel impact: lancer les clôtures, payer les intérimaires MAIS sans aucune facturation … et là ça pourrait vraiment faire grincer des dents, en multipliant cet acte sur tous les CS, je vous laisse imaginer ce qu’une telle mobilisation pourrait donner sur un seul mois!

  20. A quand une communication des services RH ?????
    comme d’habitude ! aucune prise en compte de ce service des attentes du réseau
    ce n’est plus ce que c”tait quand même ! enfin de compte on pourrait faire des économies en fait sans ce service !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here